Un jour, un disque : Booker Little et « Out Front »

Man Of Words, Strength and Sanity, Quiet Please, Hazy Blues… Timbre lumineux et dépouillé, complaintes méditatives dont les respirations transportent l’auditeur. De quoi entretenir le mythe du trompettiste Booker Little. Celui d’un musicien visionnaire à la maturité exemplaire parti trop tôt (il meurt à l’âge de 23 ans). Entre 1958 et 1961 – année de son décès -, le jeune Booker enregistrera quatre albums en tant que leader. « Out Front » est le deuxième, dont il signe toutes les compositions. On y retrouve Eric Dolphy (anches, fl), Julian Priester (tb), Don Friedman (p), Art Davis (b), Ron Carter (b) et Max Roach (dm, vib). Une fine équipe pour une session d’envergure. « Out Front » fait partie de ces joyaux jazzistiques, au-delà des clichés, à écouter et explorer démesurément.

Katia Touré 

(Chronique parue dans Jazz Magazine n° 680 – Février 2016)

Notez que Booker Little est une signature qui va de pair avec celle d’Eric Dolphy…

booker-littlecandid-labels-back-1800-ljc

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s